Comment négocier son départ avant une nouvelle opportunité

Posté le 03/11/2016 dans la rubrique Conseils de RH





Négocier son départ n’est pas une action facile à entreprendre avec son employeur actuel. En tant que chasseurs de têtes, nous sommes souvent confrontés à cette situation avec nos candidats et c’est pour cela que nous vous accompagnons durant cette phase de transition.

 

 

Négocier son départ : conseils pour se quitter en bons termes

 

Le départ d’un collaborateur au sein d’une entreprise peut être perçu comme un divorce : soit il se déroule à l’amiable ou soit avec quelques difficultés. C’est pourquoi lorsque vous aurez décidé de quitter votre employeur actuel pour un nouveau challenge, faites le de manière respectueuse afin de garder un bon contact avec vos futurs anciens collègues…et surtout vos supérieurs. La raison est simple : la prise de référence est un acte régulièrement effectué par les chasseurs de têtes et si l’on recense un avis négatif sur votre travail, difficile de vous présenter auprès d’un autre recruteur. Voici quelques points à prendre en compte :

 

  • Respectez le délai de préavis qui est d’un mois pour les employés, trois mois pour les cadres. Dans la procédure, demandez un entretien pour annoncer votre intention de rompre votre contrat, négociez et formalisez le tout par écrit.

 

  • Indiquez la date de votre départ au plus tôt sans pour autant justifier les raisons de celui-ci : vous les évoquerez lors de votre premier entretien et négociation.

 

  • Pour cette phase de négociation, arrivez au mieux à conclure sur une rupture conventionnelle : ses avantages permettent de rebondir au cas où votre nouvelle expérience se déroule pas comme vous le souhaitiez (mais comme ce ne sera pas le cas avec nos opportunités sur-mesure). A l’inverse, une rupture classique (démission) ne vous donnera pas accès au droit au chômage.

 

  • Enfin, partez en toute intelligence en proposant votre aide lors de la passation de compétences : cela sera mieux perçu par votre actuel employeur. De plus, votre remplaçant sera d’autant plus à l’aise pour intégrer votre poste (surtout si vous le cooptez).

 

 

 

Quelques précautions pour négocier son départ

 

  • Même si votre expérience professionnelle actuelle se passe mal, ne soyez pas tenté par l’abandon de poste : vous seriez susceptible de devoir verser des dommages et intérêts à votre employeur. Pire encore, évitez au mieux les prud’hommes car les procédures sont longues et les résultats ne sont pas toujours probants.

 

  • Evidemment, assurez-vous en amont d’être prêt à partir, une rupture ne se fait pas à la hâte bien qu’une nouvelle opportunité soit toujours enrichissante…en tout cas pour les candidats Easy Partner.

 

  • Si vous avez des projets personnels à mettre en oeuvre, profitez-en pour écouler vos jours de congés restant. De plus, cela vous permettra de vous reposer avant d’attaquer votre nouveau challenge.

 

  • Attendez-vous aussi à éventuellement recevoir une nouvelle proposition de la part de votre employeur : pour garder les meilleurs talents, on a en général recours à une promotion avec des avantages.

 

  • Enfin, ne voyez pas votre départ vers une nouvelle opportunité comme une trahison : avec environ 1 million de ruptures conventionnelles par an, la quête de développer de nouvelles compétences ou simplement perfectionner sa spécialité est une chose normale dans le monde du travail actuel.

 

  • En parallèle de votre départ, si une nouvelle opportunité sous forme de contrat ne correspond pas à votre projet, vous avez également la possibilité de vous lancer en tant que freelance avec tous les avantages que cela comporte.


Auteur : Emilien MEYER
Chargé de communication
Retour

Rejoignez-nous


Rechercher dans le texte


Easy Partner est un cabinet de recrutement informatique et web sur Paris, Aix-en-Provence, Marseille. De nombreuses offres d'emploi informatique et freelances : développeur web, développeur PHP, symfony, zend, développeur JAVA SWING, développeur J2EE spring hibernate struts, développeur Javascript, développeur C++, développeur Mobile IOS et Android, administrateur Linux, administrateur Windows, administrateur Solaris, ingénieur système, ingénieur télécoms, ingénieur réseau, ingénieur intégrateur, ingénieur support Apache, ingénieur support Tomcat, ingénieur support Jboss, architecte web, architecte réseau, chef de projet digital, chef de projet MOE, chef de projet AMOA, analyste fonctionnel, chef de projet web, directeur recherche et développement, ingénieur .NET, ingénieur C#, développeur J2EE embarqué.