Interview de Cyril Hamidechi, chef des projets techniques de Koala Interactive

Posté le 07/09/2016 dans la rubrique La vie de l'agence





  • Présentez-vous en quelques mots.


Je suis Cyril Hamidechi, chef des projets techniques au sein de Koala Interactive. Après avoir au cours de ces 10 dernières années développé de nombreuses applications dans divers domaines (rencontre, gestion/facturation, billing SMS, …) ainsi que géré les projets et les équipes liés à ces développements, je suis finalement arrivé chez Koala.


Actuellement j’encadre une équipe de 6 développeurs onshore, ainsi que trois équipes offshore (11 développeurs offshore au total) pour environ une dizaine de projets menés conjointement (dév API, front desktop, web-app et hybride, native app iOS, native app Android, …).


Koala Interactive est une société éditrice de sites de rencontres leader sur leurs marchés, cumulant environ un demi-million de visites uniques par jour avec 10-15 000 utilisateurs connectés en permanence. Nous stockons et délivrons en permanence des flux de données hétérogènes (textes, images, vidéos, streaming) pour l’ensemble de ces utilisateurs.


Autant dire que le challenge technique et humain est plus qu’intéressant :)

 

  • Quel est votre rôle au sein de votre structure ?


Mon rôle est celui de réducteur d’entropie :)


Autrement dit, organiser techniquement les idées qui bouillonnent de partout :

  • récupérer les besoins exprimés par la Direction (nouvelles fonctionnalités,
    améliorations)
  • récupérer également les besoins exprimés par nos utilisateurs et qualifiés par
    notre Service Client ainsi que par la Direction (fonctionnalités, bugs)
  • structurer, prioriser et planifier ces développements
  • traduire ces besoins en termes et concepts techniques ainsi qu’en vérifier la
    faisabilité et les impacts techniques potentiels
  • rédiger les spécifications fonctionnelles et techniques pour des développements
    onshore et offshore fluides (documentation API pour assurer les avancées
    parallèles back et front)
  • suivre les développements, accompagner chaque développeur sur son projets et
    assurer la revue de code (code bug-free, optimisé et respectant les bonnes
    pratiques)
  • mettre en place des processus d’industrialisation de production de code
    (formalisation des étapes de développements, utilisation d’outils dédiés,
    monitoring des plate-formes, …)
  • veille techno sur les dernières évolutions (fun-part avec mon CTO) et bonnes
    pratiques de développement (tests unitaires, gestion de branches,
    développement et intégration continus, …)

 

Bref, les journées sont courtes, intenses, mais passionnantes !

 

  • Quelles sont les contraintes que vous rencontrez lors de vos processus de recrutement (temps, difficultés à trouver les profils, pas d’appétence au recrutement…) ?


Les contraintes rencontrées lors des processus de recrutement sont multiples. D’une part, en tant que “petite” société, nous ne faisons pas le poids en terme de renommée face à des BlaBlaCar, CaptainTrain et autres startup très côtées en ce moment.


Nous compensons cela par une R&D constante qui nous permet d’utiliser efficacement les dernières technos ou concepts qui nous bluffent (Spark, Scala, Docker, + toute la stack front JS next-gen, + PHP, SolR et Cassandra historiquement).


Cela conduit à la deuxième contrainte qui impose une forte technicité du candidat (principalement sur du JS ou du PHP), et qui n’est hélas que très rarement au rendez-vous.

 

 

  • Quelles sont les qualités et compétences les plus difficiles à trouver chez un candidat ?


La technicité justement.


Si nous prenons les cas les plus classiques du JS et du PHP, lorsque nous parlons de haute technicité chez Koala Interactive, il ne s’agit pas uniquement de connaître parfaitement le langage en question et/ou certains frameworks. Il s’agit surtout de la compréhension intime des mécanismes de fonctionnement du langage, de son histoire, de la justification des choix techniques effectués par ses concepteurs. Finalement, le niveau de technicité que nous recherchons confère à l’instinct (bonjour la licorne !).

 

  • Quels sont les éléments rédhibitoires sur un CV et lors d’un entretien ? Avez-vous une anecdote à nous raconter ?


Indubitablement, le manque d’humilité est le critère directement éliminatoire. Un développeur, quelque soit son niveau, doit toujours être en questionnement sur sa technicité.

J’ai rencontré quelques candidats qui avaient des avis très tranchés sur certaines questions techniques. A tort ou à raison. En tout cas, l’avis était tellement tranché qu’il ne laissait pas la moindre place à la discussion. Ce genre d’attitude n’est pas adapté à un travail en équipe où la collaboration et l’échange priment.

 

  • Auriez-vous des conseils à donner aux candidats ?


Comprenez ce que vous faites !


N’appliquez pas simplement des solutions toutes prêtes (y compris l’utilisation d’un framework ou de n’importe quel élément de votre stack).


Il ne s’agit surtout pas de réinventer la roue, mais de comprendre le pourquoi de telle ou telle solution technique au lieu d’une autre.


Si vous comprenez les concepts et la volonté sous-jacente des concepteurs d’une techno, vous en verrez immédiatement les limites et les potentialités.


En testant avec acharnement (mode pit-bull ON), vous en acquerrez la technicité.

 

  • Racontez-nous votre expérience avec Easy Partner (processus en général)

 

Très fluide !


La collaboration a été rapide et efficace.


Pour résumer la chronologie :

  • prise de contact
  • définition des besoins le jour même
  • signature du contrat le lendemain
  • premières propositions de candidats sous 2-3 jours
  • raffinement des besoins
  • deuxième proposition de candidats dans la semaine
  • entretiens avec les candidats sous 2-3 jours
  • promesse d’embauche avec le(s) candidat(s) retenu(s) dans la semaine


En un mois, nous avions 2 recrutements fermes !

 

  • Qu’est ce qui fait la différence entre EASYPARTNER et d’autres cabinets avec qui vous avez pu travailler ?


De façon très pragmatique, ce sont les candidats qui ont fait la différence.


Le contact a bien entendu été très bon et le process très efficace.


Mais les candidats ont factuellement fait pencher la balance en faveur d’EasyPartner.

 

  • Comment voyez-vous évoluer votre relation avec Easy Partner ? Recommanderiez-vous Easy Partner auprès d’autres CTO/Sociétés ?


Indépendamment de notre collaboration avec Easy Partner, nous mettons notre processus de recrutement en pause pour le moment avec l’ensemble de nos
partenaires.


Malgré une qualification en amont par les cabinets, la recherche de développeurs exceptionnels est trop chronophage et n’est pas “rentable” en terme
d’investissement temps.


Mais si l’occasion se présentait, oui, je recommanderai EasyPartner.

 

  • Le mot de la fin ?


Be the unicorn you are looking for !


Auteur : Emilien MEYER
Chargé de communication
Retour

Rejoignez-nous


Rechercher dans le texte


Easy Partner est un cabinet de recrutement informatique et web sur Paris, Aix-en-Provence, Marseille. De nombreuses offres d'emploi informatique et freelances : développeur web, développeur PHP, symfony, zend, développeur JAVA SWING, développeur J2EE spring hibernate struts, développeur Javascript, développeur C++, développeur Mobile IOS et Android, administrateur Linux, administrateur Windows, administrateur Solaris, ingénieur système, ingénieur télécoms, ingénieur réseau, ingénieur intégrateur, ingénieur support Apache, ingénieur support Tomcat, ingénieur support Jboss, architecte web, architecte réseau, chef de projet digital, chef de projet MOE, chef de projet AMOA, analyste fonctionnel, chef de projet web, directeur recherche et développement, ingénieur .NET, ingénieur C#, développeur J2EE embarqué.