Devenir Freelance : ce qu'il faut savoir pour se lancer

Posté le 21/05/2015 dans la rubrique Conseils de RH

actualité freelance recrutement



S’engager à son compte peut être un nouveau départ professionnel : choisir son statut (auto-entrepreneur, EIRL, EURL) et ses conditions de travail sont essentiels. Mais attention ! Les difficultés liées à l’absence de congés payés et de sécurité d’emploi sont également à prendre en compte avant de se lancer.

 

 

Rester salarié ou devenir Freelance : avantages et inconvéniants

 

  • Plusieurs avantages sont à prendre en compte dans le choix de l’indépendance : choisir ses tarifs, ses clients, mais également les conditions à mettre en place. Ces avantages peuvent tenter de nombreux professionnels. Néanmoins, il est important de connaître les risques liés à une telle activité.

 

  • Une petite mise au point s’impose sur les différents types de contrats. Nous n’allons pas nous attarder sur le salariat ! Certains avantages sont cependant à soulever : horaires fixes, congés payés et surtout stabilité, il s’agit de la situation privilégiée pour faciliter la gestion familiale.

 

  • Pour le cas du freelance, il s’agit d’un autre type de contrat. Rémunéré au jour travaillé, il agit pour le compte d’une entreprise, dans ses locaux ou en tant que prestataire de chez lui. Seule la négociation pourra changer les conditions de travail et la rémunération prévue.

 

  • Adapté aux personnes à l’esprit d’entrepreunariat, le contrat de freelance ne propose pas de sécurité de travail, de congés payés ou autres avantages proposés par les entreprises à leurs salariés (mutuelle, CE, RTT, participation…). Les missions étant fluctuantes en fonction des clients, il peut arriver que celles-ci soient peu nombreuses, baissant ainsi le chiffre d’affaires.

 

  • Le statut d’indépendant cache cependant un grand sentiment de liberté : pas de responsables ni d’attaches, vous serez votre seul commercial pour trouver vos clients.

 

 

Auto-entrepreneur, freelance, portage salarial : quelles différences ?

 

Pour plus de sécurité, il est important de choisir son type de contrat : freelance ou auto-entrepreneur.

 

  • Pour l’auto-entreprenariat, le seuil maximum s’élève à 32 900€ de CA hors taxes, pour de la prestation de services. Ce statut existant pour combler les fins de mois, il ne permettra pas d’avoir un salaire important. Un des avantages est pourtant le droit de cumuler les statuts : il est possible d’être salarié en CDI et auto-entrepreneur en parallèle.

 

  • Pour ce qui est d’un statut d’indépendant, il n’est pas question de limite de chiffre d’affaires.

 

  • Parlons juridique : si vous souhaitez écarter le statut d’auto-entrepreneur, il est possible de créer une société et ainsi se constituer indépendant. Pour cela, vous pourrez choisir entre les principaux statuts permettant d’exercer en tant qu’indépendant en entreprise individuelle, l’EURL et l’EIRL. Dans le cas d’une association avec une autre personne, d’autres statuts seront plus adaptés, comme la SARL. Mais vous ne serez plus seul à la barre !

 

 

  • Easy Conseil : vous vous lancez dans le statut de freelance ? Privilégiez le statut d’Auto-entrepreneur. En effet, les formalités sont simplifiées et les charges sont plus faibles que pour un statut de freelance (d’autant que vous pouvez demander l’ACCRE pour la première année, qui vous permet de payer encore moins de charges). Par contre, surveillez votre chiffre d’affaires, car passé le seuil des 32900€ (au prorata de la date de création de l’activité sur une année civile).

 

  • A ce moment là, il sera nécessaire de changer de statut, si vous ne le faites pas, vous passerez automatiquement sous le statut de l’entreprise individuel, avec l’ensemble des risques que cela comporte. C’est pourquoi nous vous conseillons de changer pour des statuts d’EURL ou EIRL, qui séparent le patrimoine personnel du patrimoine d’entreprise : en cas de faillite, seuls les biens liés à votre entreprise pourront être saisi !

 

 

  • Pour connaître l’ensemble des conditions et différences entre les différents statuts, nous vous invitons à suivre le lien.

 

  • Sachez également qu’il est possible, tout en gardant un statut de freelance, d’obtenir les mêmes avantages qu’un statut de salarié, pour ce faire vous pouvez passer par une société de portage.

 

  • Le statut de freelance permet à la fois de gagner en indépendance et en liberté. Il vous permettra de créer votre propre entreprise. Sachez également qu’il est possible d’arrêter un statut de freelance pour revenir au salariat. Que ce soit par le portage salarial pour un contrat temporaire ou définitivement en dissolvant la société, il est toujours possible de faire marche arrière. Dans le cas de l’auto-entreprenariat, un simple clic sur un site dédié suffira ! Pour d’autres statuts, des démarches administratives seront à envisager.

 

 

Être freelance n’est pas une mince affaire ! Cela demande du temps et de l’investissement. Pourtant, il s’agit de la meilleure solution lorsque l’on a l’esprit d’initiative et d’entrepreunariat. Envie de trouver votre nouvelle mission ? Nous avons de nombreuses offres à votre disposition ! Elles sont à consulter sur notre site.

 

 

Également sur le Easy Blog :


Auteur : Julien BROUE
Co-fondateur / Chasseur de têtes - Spécialiste éditeur de logiciels
Retour

Rejoignez-nous


Rechercher dans le texte


Easy Partner est un cabinet de recrutement informatique et web sur Paris, Aix-en-Provence, Marseille. De nombreuses offres d'emploi informatique et freelances : développeur web, développeur PHP, symfony, zend, développeur JAVA SWING, développeur J2EE spring hibernate struts, développeur Javascript, développeur C++, développeur Mobile IOS et Android, administrateur Linux, administrateur Windows, administrateur Solaris, ingénieur système, ingénieur télécoms, ingénieur réseau, ingénieur intégrateur, ingénieur support Apache, ingénieur support Tomcat, ingénieur support Jboss, architecte web, architecte réseau, chef de projet digital, chef de projet MOE, chef de projet AMOA, analyste fonctionnel, chef de projet web, directeur recherche et développement, ingénieur .NET, ingénieur C#, développeur J2EE embarqué.