Un état des lieux du recrutement digital actuel

Posté le 30/11/2016 dans la rubrique Conseils de RH





Le digital change constamment et le recrutement aussi. Pourtant, bien que notre métier de recruteur connaît des évolutions, force est de constater que les candidats ont souvent une méconnaissance de notre rôle dans le processus de recrutement…et on ne peut pas leur en vouloir ! En une idée, disons que notre objectif réside dans la trouvaille du bon profil afin d’apporter une réelle valeur ajoutée dans une entreprise. Par ailleurs, le DRH se situe véritablement au cœur de la transformation digitale, d’où l’importance du sourcing dans les métiers les plus demandés dans l’IT dans le cadre d’un recrutement omnicanal. Mais dans tout ça, où en est-on dans cette notion abstraite qu’est le recrutement ? Dans quelle direction part le marché du travail ? Une réflexion s’impose avant la fin de l’année.

 

La tendance du recrutement se dirige vers l’humain…encore

 

  • Lorsque l’on parle de tendance du recrutement en 2016, il y a cette idée de connaître parfaitement les métiers en vogue, particulièrement dans l’IT pour notre part. Quoi de plus frustrant pour un candidat de parler dans un langage inconnu vis-à-vis d’un recruteur essayant à tout prix de le placer dans une case inconnue pour lui ?

 

  • Pour qu’une expérience candidat soit riche et positive, il est impératif de lui donner la parole dans le but de connaître son ressenti tout au long du processus du recrutement, même après. A titre d’exemple, bien plus que des compétences techniques, ce sont des qualités humaines, dites Softkills, qui sont recherchées par les recruteurs…et les candidats.

 

  • « Pour trouver les bons candidats, soyez là où ils sont présents », un conseil que l’on retrouve souvent sur bon nombre de sites spécialisés dans le domaine RH. Ce qu’il faut comprendre derrière ce précepte, rencontrer les candidats à travers les réseaux sociaux (il y en a même qui sont spécialisés par domaine), par exemple, ou les Meet Ups, les conférences, les forums…

 

  • Après avoir déniché les perles rares, quid de la suite ? A nous chasseurs de têtes d’être réactifs et transparents tout au long du processus de recrutement vu comme vous êtes sollicités, amis développeurs. C’est pourquoi, lorsque nous avons des jobs challengeants, à nous de vous donner envier de vous projeter, à nous de vous rassurer sur l’entreprise et le poste mais surtout à nous de vous embarquer tout au long du processus de recrutement.

 

  • Parallèlement, avec la multiplication des outils dont nous disposons comme les systèmes de matching à travers les mots-clés, on serait tenté d’affirmer que la machine prendrait le dessus sur le consultant en recrutement. Il n’en est rien, pas même avec la montée en puissance des job boards : passer par un chasseur de têtes restera toujours une solution efficace pour trouver un job enrichissant.

 

 

Vers un nouveau paradigme du marché du travail

 

Le digital est en perpétuel mouvement, le recrutement l’accompagne et le marché du travail qui nous entoure rencontre des bouleversements.

 

On peut citer par exemple la montée du Freelance dans l’Hexagone et ce pour plusieurs raisons notamment avec la liberté de pouvoir organiser son travailler et l’épanouissement personnel qui en découle. Le CDI serait-il mort ? Pas vraiment, mais il est évident que le Freelance est une voie intéressante pour s’insérer dans le marché du travail.

 

Autre grand changement que nous commençons à connaître, les chatbots dans le domaine de la RH avec une intelligence artificielle qui pourraient (mieux) anticiper les besoins en recrutement des entreprises. Vraiment ? Est-ce que ces micro programmes auraient la même aptitude marketing que les consultants en recrutement afin d’attirer les meilleurs candidats ? A méditer.

 

Parallèlement, le côté marketing touche également les candidats par le personal branding dont le but est évidemment de se démarquer notamment via un CV original. A ce propos, le CV est-il encore adapté pour le recrutement IT ? Il est vrai qu’avec les réseaux sociaux de type Linkedin (voulez-vous des conseils pour améliorer votre profil Linkedin ?) ou les plateformes comme GitHub, le CV a de quoi avoir des arguments en sa défaveur. Pourtant, il reste encore un moyen privilégié pour une première approche durant la phase de recrutement bien que la tendance à la candidature vidéo fait son chemin.

 

Indubitablement, il y a un véritable enjeu autour des compétences : chacun doit se former continuellement, effectuer une veille intelligente pour disposer de meilleures capacités à être productif voire même innover (quel avenir pour les développeurs ?).

 

Cela reprend alors l’idée d’une recherche d’épanouissement personnel au travail manifestée par les nouvelles générations ayant une autre vision du travail : à nous de s’y adapter en étant transparent sur tout le processus de recrutement et ainsi retirer l’idée d’une communication parfois opaque à travers les postes que l’on propose.

 

 

Alors, prêts pour 2017 ?


Auteur : Emilien MEYER
Chargé de communication
Retour

Rejoignez-nous


Rechercher dans le texte


Easy Partner est un cabinet de recrutement informatique et web sur Paris, Aix-en-Provence, Marseille. De nombreuses offres d'emploi informatique et freelances : développeur web, développeur PHP, symfony, zend, développeur JAVA SWING, développeur J2EE spring hibernate struts, développeur Javascript, développeur C++, développeur Mobile IOS et Android, administrateur Linux, administrateur Windows, administrateur Solaris, ingénieur système, ingénieur télécoms, ingénieur réseau, ingénieur intégrateur, ingénieur support Apache, ingénieur support Tomcat, ingénieur support Jboss, architecte web, architecte réseau, chef de projet digital, chef de projet MOE, chef de projet AMOA, analyste fonctionnel, chef de projet web, directeur recherche et développement, ingénieur .NET, ingénieur C#, développeur J2EE embarqué.