Les nouveaux métiers du digital en 2016 : sécurité des données et expérience utilisateur

Posté le 30/03/2016 dans la rubrique Actus et tendances





Le domaine du recrutement connaît lui aussi la même dynamique des autres marchés en pleine mutation numérique. Tout bouge, change voire se bouscule dans les méthodes de recrutement mais surtout dans les métiers de l’IT. On en parle beaucoup depuis des années mais là, on y est, on recrute vraiment dans ces métiers.

 

Dans un contexte où la production de données est devenue incommensurable, cette masse pléthorique doit alors être interprétée et transformée en informations stratégiques pour les prises de décision en méthode agile comme Scrum. De plus, les enjeux de la sécurisation des données n’ont jamais été aussi importants.

 

Alors quels sont ces métiers qui se présentent comme les incontournables pour les recruteurs à l’avenir ? Réponses de nos experts en recrutement digital Easy Partner.

 

 

Des nouveaux métiers en 2016 en constante mutation technique et fonctionnelle

 

  • Creative technologist : il fait le lien entre plusieurs services dans une agence digitale avec une dimension créative et technique. Concrètement, il est au fait des dernières innovations par son travail important de veille. Par ailleurs, curieux de nature, il  teste constamment des nouvelles technologies dans le domaine de la gestion de projet, de la technologie, du marketing, de la communication et de la créativité. L’avant-gardiste de l’agence, c’est lui.

 

  • Data scientist : il a une capacité d’analyse hors pair et n’a pas peur de mettre le nez dans les données brutes, même en grande quantité. Ces analyses peuvent être de l’ordre de la gestion de relation client à l’analyse de marché jusqu’à même l’intelligence artificielle…Des chiffres, des chiffres, que des chiffres.

 

  • Architecte Big Data : les bases de données et lui, toute une histoire ! Il trie et organise les données dans le serveur et/ou le cloud afin qu’elles soient facilement exploitables et créent de la valeur ajoutée à l’entreprise. La sécurisation de ces données est également un élément crucial dans ses responsabilités, il doit alors assurer la gouvernance et la continuité de l’activité en protégeant les postes informatiques des attaques externes ainsi que des erreurs de manipulation en interne.

 

  • Responsable de la Sécurité du Système d’Information : comme son nom l’indique, il est en charge de la sécurisation de tout le système d’information de l’entreprise : gestion des sauvegardes, plan de récupération des données, scénarios en cas de hacking, sécurisation des applications, rien ne lui échappe.

 

  • Chief digital officer : la transformation digitale des entreprises est un enjeu crucial voire une priorité. Sa stratégie va se reposer sur l’amélioration des process en interne mais aussi de faciliter l’utilisation du site par les utilisateurs. De plus, la dimension commerciale s’intègre de plus en plus car il doit proposer des axes d’amélioration pour gagner en visibilité. Bon nombre de sociétés recrutent dans ces métiers pour des problématiques de traitement de données comme dans le domaine du RTB (Real Time Bidding) ou encore à travers un système DMP (Data Management Platform). Le Big Data est bien là et toutes ces données produites présentent des enjeux considérables pour les prises de décision ou la promotion d’une marque, d’un produit.

 

  • Développeur multilingue : voilà le métier phare qui ne connaît pas la crise de l’emploi, bien au contraire. Si au départ un développeur ressent plus d’affinités à un environnement technique qu’à un autre, ce sont désormais ceux qui en connaissent plusieurs qui vont connaître les plus belles opportunités de carrière. Parallèlement, on remarque très clairement que le langage Javascript tire son épingle du jeu à travers l'émergence de framework comme Node, Angular, React, la suite Hadoop, Redis, Zookeeper... Sur les applications mobiles, les langages Swift et Java sont très recherchés, alors si les développeurs maîtrisent les deux, attendez-vous à une collaborer avec une espèce rare. Loin de l’image du geek que l’on sait, le développeur participe désormais activement à l’ergonomie globale du site et des applications. Il participe également à l’architecture technique et à la recherche et développement.

 

  • UX Designer : voir et ressentir, créer ainsi toute une expérience en naviguant dans votre site, l’UX designer va le faire pour vous. A la base chargé de la création et à l’innovation graphique, l’UX designer va plus loin en analysant le parcours utilisateur en développant des éléments stratégiquement placés selon les objectifs préalablement définis. En intégrant une notion psychologique de l’utilisateur et un regard sociologique, l’étude de toute la stratégie comprend un champ plus vaste d’action autre que le design. La disposition de ces éléments, leurs formes, les typographies, les effets et autres objets forment alors un ensemble qui va créer l’ambiance du site et donc du coup faire en sorte que l’utilisateur retiendra une image positive de votre vitrine.

 

  • Chef de projet web : ce n’est pas vraiment un nouveau métier mais il mérite de figurer dans cette liste pour la simple et bonne raison qu’il est très demandé. En tant que véritable chef d’orchestre qui sait mobiliser tous les moyens humains, financiers et techniques mis à sa disposition pour mener à bien son projet. Il va définir des metrics, s’appuyer sur les chiffres et autres variables pour proposer de nouveaux leviers pour améliorer et créer de nouveaux canaux de visibilité. Il doit également être au courant des dernières tendances, tant en termes de technologies, de design, d’algorithmes des moteurs de recherches… pour inscrire la marque dans une dynamique innovante.

 

 

Développement applicatif, sécurité et expérience digitale : tout converge vers la data

 

Un grand focus sur la data donc et l’accent est mis sur, d’une part, la transition numérique des entreprises et, d’autre part, sur la connaissance, l’innovation et la sécurité.

 

Comme vous le savez grâce à Anaïs, le secteur de l’IT est celui dans lequel l’écart salarial entre les hommes et les femmes est très faible voire nul. Plus que des compétences, ce sont également des savoir-êtres qui font la différence, autrement dit les softskills. On est loin donc de l’image poussiéreuse de l’informaticien bloqué derrière son écran comme l’a constaté Pierre Wandel, notre expert e-commerce et mobilité.

 

 

Les frontières entre les métiers s’effritent et c’est bel et bien l’outil informatique qui supplante toutes ces compétences.

 

 

Enfin, dans un contexte où l’évolution des technologies s’accélère, on remarque une pénurie de développeurs en Europe et surtout en France. Un constat d’autant plus frappant dans un environnement de chômage de masse.

 

Il vaut mieux alors confier son recrutement à un cabinet de recrutement composé d’experts dans leur domaine pour trouver la perle rare grâce à leur approche directe et leur réseau.


Auteur : Emilien MEYER
Chargé de communication
Retour

Rejoignez-nous


Rechercher dans le texte


Easy Partner est un cabinet de recrutement informatique et web sur Paris, Aix-en-Provence, Marseille. De nombreuses offres d'emploi informatique et freelances : développeur web, développeur PHP, symfony, zend, développeur JAVA SWING, développeur J2EE spring hibernate struts, développeur Javascript, développeur C++, développeur Mobile IOS et Android, administrateur Linux, administrateur Windows, administrateur Solaris, ingénieur système, ingénieur télécoms, ingénieur réseau, ingénieur intégrateur, ingénieur support Apache, ingénieur support Tomcat, ingénieur support Jboss, architecte web, architecte réseau, chef de projet digital, chef de projet MOE, chef de projet AMOA, analyste fonctionnel, chef de projet web, directeur recherche et développement, ingénieur .NET, ingénieur C#, développeur J2EE embarqué.