Recrutement et Carrières

10 phrases à ne jamais dire en entretien d’embauche

28 décembre 2018

On le sait, pour les techs purs et durs, mettre des gants n’est toujours la spécialité de la maison. Attention cependant à ce que vous dîtes en entretien : non, le recruteur n’a pas à s’adapter à votre personnalité, si géniale soit elle. Vous êtes dans un contexte professionnel et devez vous adapter à certains codes. Cela concerne bien sûr un code vestimentaire qui respecte au minimum l’esprit de l’entreprise, mais aussi votre manière de vous exprimer. Voici 10 phrases à ne jamais, ô grand jamais, prononcer pendant un entretien d’embauche !

 

  • « Laissez-moi me présenter… » : Euh, non, on ne vous laisse pas. Vous ne menez pas la danse aujourd’hui : c’est le rôle du recruteur (RH ou responsable technique, peu importe) ! Evitez toute formule à l’impératif, car vous n’avez pas d’ordre à donner à la personne qui vous interviewe. Pas besoin de phrase d’introduction avant de vous présenter : présentez-vous, et c’est tout.

 

  • « Je l’ai déjà précisé sur mon CV »: soit vous n’écoutez pas la question qu’on vous pose, soit vous surestimez complètement le temps qu’a eu un recruteur pour regarder tous les détails de votre CV avant de vous recevoir. Généralement, si on vous pose une question sur une ligne de votre CV, ce n’est pas pour que vous répétiez le contenu qui y est déjà visible : creusez, développez ! Qu’avez-vous fait exactement, avec qui étiez-vous en relation, qu’avez-vous retiré de cette expérience ? Un recruteur reçoit une personne, pas une feuille de papier. Le but est de vous faire parler, pas de vous voir vous refermer comme une huître en répétant toujours la même chose.

 

  • « J’avais fait le tour de mon ancien poste » : Certes, c’est sûrement vrai, et c’est bien souvent ce qui nous pousse à quitter un poste. Mais mettez-vous deux secondes à la place du recruteur qui vous interroge, et se met déjà à la place de votre futur ex-employeur, qui perd un salarié après seulement deux ans de mission. Inutile de faire peur à un recruteur en lui montrant votre franche tendance à l’ennui. Tournez plutôt votre phrase de manière positive, en disant que vous aspirez désormais à de nouveaux challenges après avoir atteint vos objectifs. On ne cachera pas qu’en plus, la tournure de style est plus classe.

 

  • « Mon ancien responsable était incompétent »: valable pour toute autre critique de votre ancien employeur, autant en ce qui concerne une critique personnelle qu’une critique de l’entreprise. La personne qui vous interviewe s’identifie toujours, consciemment ou inconsciemment, à votre précédent employeur dans une situation comme celle-là. Elle voit aussitôt un individu à problème à travers votre personne et vous risquez même de vous attiser son antipathie.

 

  • « Je n’ai pas eu le temps de me préparer » : rien de pire qu’un candidat qui se justifie. Si vous n’êtes pas prêt, le recruteur le verra dans tous les cas. Inutile de vous enfoncer davantage en étant sur la défensive : la vérité est que vous n’avez pas d’excuse et que le « temps » n’est qu’une affaire de priorité. Vous pourriez tout aussi bien dire à la personne « cet entretien n’est pas une priorité », la phrase lui ferait le même effet. Restez donc calme et prenez le temps de la réflexion avant de répondre à une question plutôt que de chercher à justifier vos bides.

 

  • « Je vous avoue que je ne connais pas bien l’entreprise » : ce type de phrase est du même acabit que la précédente. Premièrement, car vous n’êtes pas chez Confessions Intimes et que vous n’êtes pas là pour « avouer » quoique ce soit au recruteur. Deuxièmement, car cet aveu signe votre arrêt de mort : vous montrez un manque de considération total envers votre interlocuteur qui se dévoue corps et âme à son entreprise et se sent tout bonnement offensé que quiconque puisse ignorer son activité. Oui, l’orgueil de votre interlocuteur doit aussi être ménagé en entretien. Une simple recherche Google permet d’avoir au moins la base des informations nécessaires pendant vos 10 minutes en salle d’attente. Ne pas connaître l’entreprise à laquelle on rend visite est clairement impardonnable.

 

  • « Quel est le salaire exact ? »: S’il s’agit du premier entretien avec ce recruteur, une question comme celle-là peut clairement vous griller, tant elle est malvenue. Nous sommes tous intéressés par le salaire. Pour autant, il est parfaitement déplacé d’attendre un renseignement aussi précis à cette étape du process de recrutement. Lors du second entretien, on peut mettre le sujet sur la table en étant nettement plus subtil : « En termes de rémunération, pouvez-vous me décrire l’enveloppe globale ? ». Voilà qui est bien plus agréable à entendre pour votre interlocuteur et vous fait paraître beaucoup plus professionnel.

 

  • « Qu’en est-il des congés payés, RTT, etc ? » : « Mauvais signe », pensera automatiquement votre interlocuteur. Vous n’êtes pas encore embauché et demandez déjà combien vous aurez de temps pour vous reposer ? A cette étape de l’entretien, vous sentez la fainéantise à plein nez, ça ne présage rien de bon pour la suite du process.

 

  • « Je n’ai pas de question »: Impossible. Cette phrase est celle d’une personne qui se fiche royalement de son environnement de travail. Il reste toujours des points non abordés : avec qui seriez-vous en relation si vous veniez à être pris à ce poste ? Est-ce une création de poste, un remplacement ? De combien est la moyenne d’âge de l’entreprise ? Y’a-t-il souvent des événements d’entreprise en lien avec la culture corporate ? Vous pouvez même demander l’autorisation à faire un tour du service avec votre interlocuteur pour montrer votre curiosité, si l’environnement de travail et l’entente avec l’équipe est un point important pour vous. Bref, montrez votre intérêt et vos motivations !
L'auteur Julien Broue

Co-Founder

Julien Broue
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
ou
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation