Innovations et Technologies

Le DESIGN SPRINT : Designer un produit en 5 jours seulement !

17 décembre 2018

Connaissez-vous le Design Sprint ? Il y a peu, nous non plus. Après avoir reçu Flupa dans nos locaux pour un meet-up passionnant, nous sommes aujourd’hui en mesure de vous expliquer en quoi consiste le Product Design Sprint dans ses grandes lignes. C’est parti !

 

Qu’est-ce que le Design Sprint ?

Le Design Sprint est une méthode de Design Thinking permettant de répondre à une problématique en 5 jours. Cette méthode a été initiée par l’équipe de Google Venture, et inspirée par IDEO et la School de Stanford.

Ce processus de création convient aussi bien aux start-ups qu’aux grandes entreprises. Le Design Sprint impose une contrainte temporelle pour réduire les risques et incertitudes liés à l’innovation. La méthode permet de multiplier sa productivité en forçant une équipe à rester 100% concentrée sur une problématique pendant 5 jours d’affilée et devant absolument respecter cette contrainte de temps. Pas de temps à perdre dans les tests multiples et allers-retours : on réfléchit, on envisage, on décide, on design, puis on teste notre prototype le dernier jour et celui-ci est aussitôt présenté au client !

En 5 jours, on a donc un premier prototype et les premiers retours d’expérience des utilisateurs. Une prouesse qui ne s’obtient qu’en suivant un process rigoureux pour réussir son Design Sprint.

 

Les bénéfices du Design Sprint

Les bénéfices du Design Sprint sont nombreux. L’idée est d’obtenir un résultat immédiat pour pouvoir tester le potentiel d’un produit sur le marché, sans avoir à investir dans le développement. Quoi de plus frustrant que de dépenser des milliers d’euros pour développeur un produit qui ne rencontre pas le succès escompté ?

La méthode du Design Sprint permet par ailleurs de stimuler la créativité en faisant travailler toute une équipe dans une même pièce et en poussant à l’échange d’idées rapide. La contrainte temporelle est extrêmement efficace pour pousser chacun à agir sans se poser de questions superflues. Pas le temps d’avoir honte de ses idées ou d’hésiter à poser une question : les échanges, sont fluides, rapides, et font avancer la discussion dans le bon sens.

Pour le client, le Design Sprint permet donc d’obtenir un bien meilleur retour sur investissement et de récupérer très rapidement des feedbacks utilisateurs. Les problèmes sont résolus en temps réels et le process offre une flexibilité et une agilité extrême permettant de s’adapter très vite. Dans un écosystème ultra-évolutif, cette adaptabilité est précieuse et les clients voient rapidement les bénéfices de la méthode.

 

Les étapes du Design Sprint

Le Design Sprint se déroule en 5 jours et comprend donc 5 étapes : une par jour, avec un un rythme et des objectifs à atteindre.

 

Jour 1: Comprendre

Le but du premier jour est de permettre à l’équipe de prendre connaissance du problème dans sa globalité. Il s’agit aussi bien de connaître et comprendre les attentes au niveau business, que marketing, technique et utilisateur.

Cette étape est donc cruciale. Elle doit définir très clairement :

  • Le marché
  • Le produit
  • Les attentes des utilisateurs
  • Les objectifs et la stratégie commerciale de l’entreprise
  • La technologie utilisée et les contraintes à intégrer

Pendant cette phase, le mieux est d’inviter les responsables à présenter leur vision du produit, leurs attentes et les problématiques déjà rencontrées. Ces informations aideront l’équipe à définir une problématique globale à résoudre durant le reste de la durée du Sprint.

 

Jour 2 : Diverger 

Après une journée pour chercher à comprendre le problème dans sa globalité, le deuxième jour se concentre sur la recherche de solutions. L’idée ici est de passer en revue les idées déjà existantes pour les retravailler, les remixer et les améliorer.

Les ateliers de la deuxième journée comportent une partie individuelle et une partie en groupe. Pendant la première phase, chacun réfléchit de son côté à plusieurs solutions. Ces idées sont ensuite partagées en regroupées en plusieurs thématiques. Un vote se fait ensuite pour choisir les meilleures solutions pour chaque thématique. Les solutions sont ensuite analysées par le groupe.

 

Jour 3 : Décider

Le troisième jour, l’équipe de Sprint Design peut s’appuyer sur les nombreux croquis réalisés lors de l’atelier de la veille. Ce jour est donc celui de la prise de décision : il s’agit de sélectionner les meilleures idées et les intégrer dans un plan étape par étape afin de pouvoir réaliser le prototype de lendemain.

 

Jour 4 : Prototyper

Bien sûr, réaliser un prototype en une seule journée est une véritable prouesse. L’objectif du 4e jour est d’avoir un POC suffisamment réaliste pour avoir quelque chose à montrer à ses utilisateurs et pouvoir recueillir un feedback représentatif.

Il faut donc transformer le storyboard obtenu la veille en prototype, en mettant l’accent sur la surface du produit à présenter au client pour ne pas avoir à rentrer dans les détails techniques et pouvoir avancer plus vite.

Pour être plus efficace, on divisera le storyboard en scène plus petites en assignant différents rôles pour le prototypage : Maker, Stitcher, Writer et Asset Collector.

 

Jour 5 : Tester

Le dernier jour est enfin arrivé et il est temps de recueillir les feedbacks utilisateurs. Rien qu’en les regardant réagir au prototype à la première utilisation, l’équipe peut déjà noter l’intuitivité de son interface et avoir un bon aperçu de l’expérience utilisateur. Plusieurs questions seront ensuite posées afin d’avoir un retour le plus exhaustif possible pour savoir exactement où aller et par quoi commencer pour développer la version alpha du produit.

 

Comment constituer une équipe de Design Sprint ?

L’équipe doit être pluridisciplinaire et comporter idéalement 6 personnes, 7 personnes au maximum. Voici les corps de métier à inviter pour composer une équipe parfaite :

  • Un décideur, pour trancher en cas de désaccord (expert métier du client de préférence, car il connaît mieux les besoins du marché)
  • Un sprint master, qui gère l’ensemble du projet (organisation, timing, animation, etc)
  • Un expert marketing, pour représenter la vision du produit et du client
  • Un ingénieur, pour juger de la faisabilité technique
  • Un designer, pour être responsable du prototype
  • Un interviewer pour conduire les tests utilisateurs.

Le Design Sprint est idéal pour permettre aux start-ups de tester un concept sur le marché avant d’investir dans le développement de leur produit. De plus en plus de grandes entreprises sont également séduites par la méthode, qui maximise le ROI et permet de s’adapter très rapidement aux évolutions du marché pour proposer des produits innovants en limitant la prise de risque.

 

Voir aussi : Nos offres d’emploi digital

L'auteur Julien Broue

Co-Founder

Julien Broue
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
ou
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation