Recrutement et Carrières

Les acronymes que les recruteurs tech doivent connaître

14 septembre 2020

Apprenez les acronymes incontournables que tout recruteur tech devrait connaître.

API

Les applications en ligne doivent souvent communiquer entre elles et c’est à cela que sert généralement une API (Application Programming Interface).

Vous l’aurez compris une API permet à votre produit ou service de communiquer avec d’autres produits et services. C’est un logiciel accessible de n’importe où sur Internet. Il a une spécification que d’autres développeurs peuvent lire et comprendre. Les API simplifient le développement d’applications et font ainsi gagner du temps et de l’argent.

Une bonne API a une documentation détaillée qui facilite le développement ou l’affinage d’un programme en fournissant tous les blocs de construction qui sont ensuite assemblés ou manipulés par un programmeur.

Des milliers d’API sont actuellement utilisées, et de nouvelles sont ajoutées à chaque lancement ou mise à jour de nouveau logiciel. Certaines API sont disponibles pour un usage public, tandis que d’autres peuvent être strictement internes ou limitées à l’utilisation entre deux ou plusieurs partenaires. Les API peuvent varier selon le type d’architecture (REST, SOAP, RPC, etc.)

AWS

Amazon Web Services (AWS) est la plate-forme cloud la plus complète et la plus largement adoptée au monde.

AWS a été lancé en 2006 à partir de l’infrastructure interne créée par Amazon.com pour gérer ses opérations de vente en ligne. AWS a été l’une des premières entreprises à introduire un modèle de cloud computing payant à l’utilisation.

Avec AWS, les développeurs de logiciels peuvent facilement réquisitionner des services de calcul, de stockage, de base de données et d’autres services Internet pour alimenter leurs applications.

AWS est composé de nombreux produits et services de cloud computing différents.

CI

L’intégration continue est une composante essentielle dans un environnement de développement agile. Elle regroupe un ensemble de pratiques visant à accélérer le développement d’une application tout en garantissant la qualité du code.

L’intégration continue (CI) est une pratique dans laquelle toutes les modifications de code (nouvelles fonctionnalités ou corrections de bogues) sont automatiquement créées, transmises et testées au moins une fois par jour.

Le principal atout de l’intégration continue est de garantir en production un code de qualité, et donc une meilleure satisfaction des utilisateurs finaux.

CD

Les équipes Tech développent et publient quotidiennement de nouvelles fonctionnalités.

Pour se faire, ils utilisent des processus de développement Agile et continu pour minimiser le temps nécessaire pour créer, tester et publier. Le tout en s’assurant que leur niveau de qualité est maintenu. CD dans le contexte de DevOps peut représenter un :

  • Continuous Delivery ou livraison continu
  • Continuous Deployment ou déploiement continu

Le déploiement continu (Continuous Deployment) et la livraison continue (Continuous Delivery) sont des pratiques directement liées à l’intégration continue.

Il existe de nombreux outils et logiciels dédiés à l’intégration continue comme : Jenkins, Team City, Travis CI, Go CD, Bamboo, GitLab CI, Circle CI, Codeship ou encore Codefresh.

CMS

Un CMS appelé également système de gestion de contenu, est un logiciel conçu pour aider les utilisateurs à gérer le contenu d’un site web.

Les CMS ont évolué et font aujourd’hui beaucoup plus que « d’aider à gérer le contenu texte et image » affiché sur les pages web. Ils aident à concevoir l’apparence d’un site, suivre les sessions des utilisateurs, gérer les recherches, recueillir les commentaires des visiteurs, héberger des forums et bien plus encore.

Des produits tels que WordPress, Drupal, Joomla facilitent la création d’un blog ou d’un simple site Web. Ces outils (« systèmes ») facilitent la « gestion du contenu ». C’est de là que vient leur nom : Systèmes de gestion de contenu (CMS).

CSS

Les sites Web sans styles ni couleurs seraient ennuyeux, non ?

Imaginez que la page de votre entreprise soit en noir et blanc, du texte avec la même taille de police, des images mal alignées… Les sites Web doivent être beaux. Et c’est pourquoi les développeurs utilisent des « feuilles de style » (feuilles de style en cascade ou CSS) qui leur permettent de styliser chaque élément d’un site web : taille de police, couleur de police, alignement, etc.

CX

L’Experience Customer (CX) fait référence à l’expérience d’un client, à tous les points de contact d’un site (publicités, application mobile, notifications par email…). Il s’agit ici d’évaluer comment les utilisateurs perçoivent leurs interactions avec votre site internet et de créer une expérience optimale !

L’expérience client va au-delà de votre « service client » et est la responsabilité de tous les acteurs d’une organisation, y compris les développeurs de logiciels, les chefs de produit, etc.

GCP

La recherche Google et YouTube ont un trafic énorme et chaque jour, des centaines de millions d’utilisateurs visitent ces sites Web.

Ils sont alimentés par des milliers de serveurs backend répartis dans le monde entier, généralement stockés dans des centres de données sécurisés.

Google a commencé à offrir l’accès à ces serveurs à d’autres entreprises. C’est ainsi que Google Cloud Platform (GCP) est né. GCP, proposé par Google, est une suite de services de cloud computing qui s’exécute sur la même infrastructure que Google utilise en interne pour ses produits destinés aux utilisateurs finaux.

HTML

Chaque site Web de la planète utilise un balisage spécial qui indique si un texte particulier doit être affiché comme un titre (en-tête), ou un paragraphe, ou une citation, etc. Le balisage est appelé HTML, Hyper-Text Markup Language. Il est assez facile à apprendre car le nombre de ces majorations est limité.

HTML est le langage de balisage standard pour la création de pages Web. Le but d’un navigateur Web (Chrome, Firefox, Safari) est de lire des documents HTML et de les afficher aux utilisateurs sous la forme d’une page Web.

IDE

Il est révolu le temps où les développeurs utilisaient de simples éditeurs de texte pour écrire du code. Aujourd’hui, ils utilisent de puissants éditeurs de code avec des millions de fonctions qui les aident à être plus productifs.

Ces éditeurs sont également appelés Integrated Development Environment (IDE). Un IDE comprend généralement au moins un éditeur de code source, des outils d’automatisation de construction et un débogueur.

LAMP / MEAN

Les développeurs de logiciels aiment travailler avec des technologies qui s’imbriquent. C’est plus confortable que de mélanger des technologies qui ne sont pas compatibles.

Une combinaison d’un système d’exploitation, d’un serveur Web, d’une base de données, d’un langage de programmation et d’un cadre s’appelle une pile.

L’une des piles les plus populaires est LAMP, elle se compose de :

  • L : système d’exploitation Linux.
  • A : Serveur Web Apache.
  • M : base de données MySQL.
  • P : langage de programmation PHP

La seconde MEAN, se compose de :

  • M : base de données MongoDB.
  • E : serveur Web Express.js.
  • A : cadre angulaire.
  • N : environnement d’exécution Node.js.

MVP

Dans le développement de logiciel standard et traditionnel (également connu sous le nom de méthode Waterfall), un chef de produit rédige une spécification longue et détaillée pour une nouvelle fonctionnalité ou un produit. Les développeurs y travaillent ensuite (pendant longtemps, généralement).

Au contraire, les équipes Agile préfèrent apprendre des utilisateurs / clients et itérer. Ils développent une petite fonctionnalité (un produit minimum), obtiennent les commentaires des utilisateurs, puis s’adaptent.

La première version d’un nouveau produit, la version la plus minimaliste, est généralement appelée MVP – Minimum Viable Product. L’équipe produit le montre aux utilisateurs, obtient les commentaires des utilisateurs et effectue des itérations en fonction des commentaires qu’ils reçoivent.

PL / SQL

Selon Wikipedia : « PL/SQL (sigle de Procedural Language / Structured Query Language) est un langage fondé sur les paradigmes de programmation procédurale et structurée. Il est propriétaire, créé par Oracle et utilisé dans le cadre de bases de données relationnelles. Sa syntaxe générale ressemble à celle des langages Pascal et Ada. »

Les données telles que les informations sur les produits sont souvent stockées dans une base de données telle que MySQL, MS SQL (Microsoft SQL) ou Oracle.

Pour afficher les informations du produit sur un site, un développeur doit interroger des données sur le produit à partir d’une base et via un requête structurée appelée SQL.

SQL existe depuis 1987 mais ses fonctionnalités sont limitées. Par conséquent, Oracle maintient et prend en charge PL / SQL, qui est un langage procédural (de programmation) qui étend les fonctionnalités de SQL.  PL/SQL hérite automatiquement de la robustesse, de la sécurité et de la portabilité d’Oracle Database.

QA

Chaque développement contient des erreurs – appelés bogues. La plupart des défauts sont découverts et corrigés par des développeurs ou des testeurs. Une fraction de ces défauts affecte généralement les vrais clients, ce qui est une cause d’expérience client négative.

Par conséquent, le rôle de l’assurance qualité (QA) est de prévenir les erreurs dans les produits et d’éviter les problèmes lors de la livraison de produits ou de services aux clients.

Voir aussi fiché métier Ingénieur QA

UI

L’interface utilisateur (UI) est la présentation graphique d’une application. Il se compose des boutons sur lesquels les utilisateurs cliquent, du texte qu’ils lisent, des images, des curseurs, des champs de saisie de texte et de tous les autres éléments avec lesquels l’utilisateur interagit.

Cela comprend la disposition de l’écran, les transitions, les animations d’interface et chaque micro-interaction. Tout élément visuel, interaction ou animation doit être conçu. C’est généralement le travail d’un concepteur d’interface utilisateur.

UX

L’expérience d’un utilisateur (UX) d’un produit numérique est déterminée par la façon dont il interagit avec lui. L’expérience est-elle fluide ? La navigation dans l’application vous semble-t-elle logique ? L’interaction avec l’application donne-t-elle aux gens le sentiment d’accomplir efficacement une action ?

L’expérience utilisateur est déterminée par la facilité ou la difficulté d’interagir avec les éléments d’interface utilisateur (UI) créés par les concepteurs de l’interface utilisateur.

Article à lire : Les 5 challenges de l’UX Designer

L'auteur Laura Peignard

Growth Hacker

Laura Peignard
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation