Recrutement et Carrières

Pourquoi recruter votre Responsable Green IT ?

1 août 2019

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui responsables de près de 2% des émissions mondiales de CO2. Un chiffre quasi-équivalent à celui émis par l’industrie aérienne.

Par NTIC nous entendons bien évidemment les smartphones, ordinateurs, tablettes, écrans en tout genre … Mais n’oublions pas que tous ces appareils fonctionnent grâce à du codage informatique.

Le code est partout et malheureusement ce code pollue.

Pour pallier cette problématique environnementale, on assiste ces dernières années un nouveau mouvement appelé « Green IT ». Il repose sur la simple philosophie du “less is more”, c’est-à-dire que plus un site est simple (conception, design, ux etc.) plus il est « éco-friendly ».

Le « Green IT » prend bien évidemment en compte l’obsolescence des équipements informatiques mais se penche également sur la consommation des logiciels et sites que nous utilisons. C’est ce dont nous allons parler à travers cet article.

Un code mal conçu, pollue !

Vous avez certainement déjà entendu parler des logiciels « obésiciels » appelés également « bloatwares ». Non ? C’est très simple !

Le matériel que nous utilisons aujourd’hui offre une mémoires de stockage importante, il n’est donc plus nécessaire ni obligatoire de concevoir du code synthétique. Chaque nouvelle version d’une application nécessite de rajouter des lignes de code, ce qui va alourdir le logiciel. Sans parler de la surconsommation des réseaux par rapport aux besoin réels.  Des milliers de logiciels prennent une place importante sur nos disques durs sur sollicitant les ressources de nos ordinateurs pour fonctionner. La durée de vie des machines aurait de ce fait été divisée par trois en près de vingt ans.

Tout cela engendre des logiciels dits « énergivores » qui accélère la croissance des dépenses énergétiques de ce secteur.

A consulter également : Liste des logiciels obésiciels, leurs risques et dangers.

Ces langages qui consomment…

Dans le secteur de l’informatique nous nous sommes longtemps penchés sur l’impact environnemental du « matériel » mais qu’en est-il des langages de programmation ?

Une équipe de chercheurs portugais s’est penché sur le sujet et a récemment classé les langages de programmation en fonction de leur consommation énergétique (via le temps d’exécution, la consommation de mémoire et la consommation d’énergie).

En conséquence, C, C++ et Rust seraient les « les plus rapides et les moins gourmands en énergie ». A l’inverse Python serait le mauvais élève dans cette catégorie.

Pour illustrer nos propos nous vous invitons à consulter cet article qui compare avec humour les différents langages de programmation aux véhicules :  juste ici 😊

Le rôle du « Responsable Green IT »

En tant que développeurs, il existe de nombreuses solutions pour vous aider à mener les bonnes actions, à créer des logiciels « responsables » ou encore optimiser votre code source. C’est aujourd’hui la mission du Responsable Green IT.

Reconnu depuis de nombreuses années au sein de certains grands groupes comme la SNCF ou encore la Poste, ce métier tend à se populariser. Appelé également « RSE en DSI » ou « Chargé de mission numérique responsable », le Responsable Green IT vous accompagne dans la mise en place d’une politique digitale plus respectueuse de l’environnement.

Le Responsable Green IT vous aide dans un premier temps à prendre conscience de « l’impact environnemental de votre code informatique ». Il va notamment avoir pour rôle d’établir un diagnostic, de proposer des pistes de recommandations puis de choisir la solution la plus adaptée.

En somme il aura pour objectif de faire adopter des process plus « éco-responsables » au sein de votre équipe tout au long du cycle de vie du projet, de la conception fonctionnelle à la maintenance en passant même par la production et l’hébergement.

Il va par exemple vous aider à optimiser vos fichiers SVG, compacter le code, optimiser le « Task Flow », favoriser les pages « statiques », supprimer les fonctionnalités non essentielles, choisir un hébergeur engagé etc.

En bref il va vous aider à éliminer tout le « gras numérique »

Il n’existe pas encore de formation ou cursus dédiés pour se préparer au métier de « Consultant Green IT » ou « Responsable Green IT ». Cependant quelques prérequis sont nécessaires comme des compétences techniques et l’obtention d’un diplôme (Bac+5) accessible via :

  • École de commerce
  • Master Science et Technologies de l’information et de la communication
  • Master ou Diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé en informatique
  • Master spécialisé en énergétique/énergie et développement durable
  • Master spécialisé en sciences ou en développement durable option green IT

A noter qu’un débutant peut commencer sa carrière avec un salaire variant de 30K€ à 45K€ brut.

Aujourd’hui les entreprises qui font l’effort d’adopter une démarche « éco-responsable » en tire des avantages économiques, environnementaux et financiers significatifs. En optant pour une démarche « green code » vous bénéficierez notamment d’une réduction des coûts de fabrication, économie au niveau des datas centers, réduction de l’impact environnemental de l’entreprise ou encore d’un avantage concurrentiel et facteur d’innovation.

 

L'auteur Laura Peignard

Growth Hacker

Laura Peignard
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
ou
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation