Journal du développeur

Zoom sur le métier de CTO

8 juillet 2019

Qu’est ce qu’un CTO ? Quel est son quotidien ? Quelles sont les compétences requises ? Retour sur notre rencontre avec Glen JAGUIN, CTO chez Webikeo qui revient sur son parcours et nous livre ses meilleurs conseils !

Glen, parle-nous un peu de toi ?

J’ai commencé ma carrière comme développeur en agence web à Marseille. C’est là que j’ai commencé à travailler en équipe et à me former sur les frameworks de dévelopement web. Je suis resté 3 ans dans cette entreprise jusqu’à ce qu’elle soit rachetée par le groupe HighCo, spécialisé dans la promotion digitale.

Pendant 6 mois j’ai continué à travailler pour le groupe sur des projets clients. Par la suite on m’a proposé d’occuper le poste de Lead Développeur et de monter ma propre équipe au sein du groupe, pour reprendre et mener à terme un projet stratégique, orienté à l’internationale. Après quelques mois nous avons livré une première version, avant d’attaquer une version 2 sur laquelle j’ai travaillé pendant 4 ans au sein d’une équipe allant jusqu’à 15 personnes : développeurs, chefs de projets et moi en Lead Développeur.

J’ai quitté HighCo pour intégrer la startup SeFaireAider.com, toujours en tant que Lead Développeur, avant de rejoindre 1 an plus tard Webikeo, le leader de l’organisation de webconférences BtoB, cette fois en tant que CTO. Poste que j’occupe depuis 3 ans.

CTO, c’est quoi exactement ?

Dans la cadre d’une start-up, le CTO possède de nombreuses casquettes. C’est avant tout le manager d’une équipe technique, un développeur (autant que possible !), un chef de projet, un administrateur système, un responsable sécurité, qualité et process. C’est aussi le porte-parole de tous les aspects techniques, tant en interne qu’en externe.

Avec du recul aujourd’hui, je conseille au CTO de s’entourer d’un véritable Product Owner pour la gestion de projet. C’est une tâche qui demande un temps conséquent, nécessite une expertise métier, et implique un dialogue spécifique avec les futurs utilisateurs ce qui ne peut pas être assumé par le CTO. Désormais un Product Owner a rejoint l’équipe, ce qui me permet de passer jusqu’à 50% de mon temps dans le code contre 20% en moyenne auparavant.

Pour moi être CTO c’est également savoir représenter la société vis-à-vis de l’extérieur : clients, partenaires, prestataires. Par exemple si un DSI client souhaite échanger avec un contact technique, il préfère parler au CTO.

Enfin le CTO joue un rôle stratégique du point de vue des données : dans l’analyse pour les besoins commerciaux et business en terme de KPI et dans la protection notamment pour la RGPD.

Comment es-tu organisé pour tenir la Roadmap technique ?

Nous utilisons évidemment une méthode agile, un cocktail inspiré de Scrum, saupoudré de Kanban et de Lean Management. Nous avons une roadmap sur 6 mois et des sprints d’une semaine ce qui nous permet de nous ajuster et de pouvoir accueillir des demandes de maintenance ou de développement (externes ou internes) plus facilement.

Nous organisons toutes les cérémonies inspirées de la méthodologie Scrum. Par exemple, tous les matins nous faisons une réunion d’équipe devant un tableau type Kanban.

Nous organisons également à chaque début et fin de sprint la cérémonie agile, composée de la « sprint review » où l’on présente à notre Direction ce qui a été fait et le sprint à venir. J’ai également mis en place des « rétrospectives » ludique dont la forme alterne chaque semaine et qui permet à l’équipe de s’exprimer. Pour vous expliquer celle de la semaine dernière, sur un tableau nous avions un dessin et différentes zones sur lesquelles coller des post-its : un voilier, une île (pour les opportunités), une ancre (pour ce qui nous ralentit), un rocher (pour les risques), le vent (pour ce qui nous fait avancer). Chaque semaine l’animateur de cette rétrospective change.

Nous mettons en pratique le Management Visuel et le Lean par la mise en évidence des problèmes, affichés sur le mur de notre bureau. Chaque problème fait l’objet d’une résolution sous forme de « stand-up » en équipe complète autour du tableau des problèmes. Il est important pour moi que les solutions et l’amélioration viennent de l’équipe et non du management, c’est pourquoi chacun a la parole.

Nous mettons ensuite toutes les solutions long-terme dans un cahier de standards pour nous garantir que le problème n’arrive plus. Ainsi lorsqu’un développeur rejoindra l’équipe, il héritera de toute notre savoir de problèmes résolus. Cette démarche d’amélioration est souvent utilisée dans l’industrie automobile, elle permet de mettre au grand jour les problèmes rencontrés et de faire participer l’ensemble de l’équipe pour trouver des idées de solutions.

 Quelle est selon toi la plus grande difficulté dans le quotidien d’un CTO ?

Le département informatique est le service qui reçoit des demandes de toutes parts : de la Direction, du Marketing, des Commerciaux, des Clients, etc. Notre plus gros challenge je pense, c’est de réussir à répondre à toutes ces demandes et tenir une roadmap projet.

La difficulté c’est aussi de réussir à bien communiquer avec tous ces acteurs et parvenir à mettre en avant tout ce qui est fait par notre équipe, et qui n’est pas forcément visible aux yeux de tous. Il faut trouver la bonne manière de présenter aux collaborateurs notre métier et arriver à concilier toutes les demandes dans un délai raisonnable.

Avec quelles technologies est-ce que tu travailles ?

La liste est longue #rire

PHP7 et le framework Symfony 4 pour le côté Back. Javascript, ReactJS, Redux, VueJS pour le côté Front. Mais aussi MySQL et RabbitMQ.

On gère nous-même nos serveurs et on utilise du provisionning avec Ansible. NewRelic pour l’inspection des applications et la supervision de l’infrastructure, et Graylog pour la centralisation des logs et les alertes.

Quant à notre process de développement, je pourrais le résumer en 3 mots : tests, review, deploy. Tout le code produit possède ses tests automatisés, lancés en intégration continue à chaque commit, il doit aussi être relu et approuvé par au moins 2 développeurs pour pouvoir être mergé. La fréquence des déploiements est quotidienne et facilité par un système de déploiement continu.

Quelles sont selon toi les qualités essentielles d’un CTO ?

  • Le Leadership, savoir prendre des initiatives pour stimuler et rassembler l’équipe
  • La légitimité, savoir représenter l’équipe et prendre des décisions
  • L’organisation, organiser le travail de l’équipe, les réunions, les documents, les process, gérer une roadmap
  • La confiance, savoir s’appuyer sur l’équipe, confier des responsabilités et déléguer
  • L’autonomie (mais pour les autres 😉), savoir rendre les membres d’un équipe autonome, les faire monter en compétences et les challenger
  • La communication : superviser, stimuler les échanges, s’assurer que tout le monde ait les bons éléments et ne soit pas bloqué, encourager l’entraide
  • L’adaptabilité : savoir parler à différents acteurs qui n’ont pas forcément le même niveau de compréhension technique

À quoi ressemble une journée type ? Quelles sont les tâches les plus fréquentes ?

On commence toujours la journée par un rapide « stand-up meeting » avec l’équipe, au maximum 15 minutes. Ça fait partie de notre fonctionnement agile.

En tant que CTO je m’efforce de passer 50% de mon temps « les mains dans le code », que ce soit pour du développement, de la conception technique, de l’infrastructure serveur, de la revue de code. Il arrive pourtant que certainement semaines je ne puisses y consacrer que peu voire pas du tout de temps.

Je prends des cartes dans le Backlog de l’équipe. Je fais en sorte que les développeurs soient « fullstack » : aussi à l’aise en front, back ou sur l’infra, dans la philosophie « devops ». Il ne doit pas y avoir de carte que je puisse faire plus que quelqu’un d’autre, ce qui nous simplifie grandement la planification, favorise l’entraide et évite la panique causée par une absence ou des congés.

Je travaille étroitement avec le PO et le PDG sur la roadmap et les sprints à venir.

Le reste de ma journée est généralement rythmé par les demandes clients, la relation avec les prestataires, les demandes DSI, etc.

Enfin, Webikeo appartenant au groupe Infopro, je gère également la coordination avec les équipes, le pilotage de projet, la supervision technique.

Quels conseils donnerais-tu à un futur CTO ?

Pour répondre à cette question je vais plutôt me dire « qu’est ce que je me serais dit il y deux ans » 😊

  • Bien s’entourer, prendre soin du recrutement
  • Savoir déléguer, faire confiance aux membres de son équipe
  • Limiter la gestion de projet et recruter un Product Owner
  • Standardiser, automatiser tout ce qui est possible
  • Comprendre le business et le travail de chacun pour proposer des solutions adaptées, s’impliquer dans la stratégie de l’entreprise.

Alors CTO, un métier qui vous tente ? Pensez à consulter notre calculateur de salaire pour connaître votre future rémunération en tant que CTO.

 

L'auteur Florian Grandvallet

Co-Founder

Florian Grandvallet
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
ou
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation